Lumière de la Paix de Bethléem 2018-2019

Des épées transformées en socs de charrue

Des manifestations qui tournent à la violence. Des menaces sur les réseaux sociaux. Des personnes brutalisées en raison de leur différence… Voilà le quotidien des actualités de l’Hexagone. Faut-il se résigner et admettre cette escalade de la violence ?

Certainement non. C’est pourquoi, 300 personnes ont répondu à l’appel de la paroisse en venant à l’une des 17 célébrations de la Lumière de la Paix de Bethléem. La flamme, allumée dans la grotte de la Nativité où Jésus, Prince de la Paix, a vu le jour, a brillé dans chacun de nos clochers. Des chrétiens et des gens de toute foi ou toute philosophie se sont réunis pour prier et réfléchir à la paix.

Des pensées et des prières de chercheurs de paix ont été lues. Il y a presque 3000 ans, Isaïe rêvait ainsi : « De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles ». Un rêve qui est encore le nôtre, comme le disait la prédication : « Travailler à la paix, c’est faire fondre les cœurs trop durs, autant que les lances et les épées. C’est reforger des charrues et des faucilles pour procurer un salaire juste à tous les hommes. » Que la lumière de Bethléem appelle chacun à s’engager pour la paix au quotidien !

 

Réveillon du Secours Catholique

Depuis une douzaine d’années, l’équipe du Secours Catholique de la paroisse Notre-Dame-de-Lorette organise un réveillon le 31 décembre pour les personnes seules et pour les familles qui sont aidées. En 2018, 85 personnes  étaient venues partager le repas concocté comme par les établissements Brulé. L’objectif de ce repas est de permettre à chacun, quel que soit son budget, de vivre un moment festif, convivial et joyeux en oubliant les soucis du quotidien. Depuis plusieurs années, la Croix Rouge participe également à la soirée en offrant aux familles accueillies une douzaine de repas.

Les quatre musiciens bénévoles du Groupe «  K’danse accord » ont assuré avec entrain et brio l’animation du réveillon. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

Bonne année 2019 à tous et à l’année prochaine.

 

La crèche de l'église Notre-Dame de Bellac

Une fresque historique

Depuis plusieurs années, la grande crèche de l’église Notre-Dame de Bellac s’inspire de l’histoire de la ville.  

En 2018, elle occupait toute la chapelle du cardinal sur une hauteur de 5 m et rendait hommage à ceux qui ont fait la gloire de la ville bien au-delà des frontières de notre pays pendant des siècles. Il s’agit des ouvriers tanneurs. Après la fermeture et le démantèlement des usines, qui se souvient encore que, sur les bords du Vincou, des centaines d’ouvriers ont tanné et corroyé les peaux pour en faire des cuirs magnifiques pendant des siècles ? Seule subsiste aujourd’hui la tannerie GAL qui tanne des peaux pour les plus grands maroquiniers Français.

Cette crèche est une œuvre collective réunissant de multiples bénévoles talentueux et compétents. Sous la direction de Sébastien Reix qui en est le concepteur, elle fait appel à des artistes peintres, des menuisiers, des techniciens et des monteurs. Pour la première fois en 2018, des musiciens et chanteurs dirigés par Guy Préveyraud, Directeur émérite de l'école de Musique de Bellac, ont aussi apporté leur contribution en offrant aux visiteurs un accompagnement musical original de grande qualité, spécialement créé pour l’occasion. 

 

 

 

 

 

KERMESSE D'HIVER 2019

Sainte Geneviève, Sainte Cécile, Sainte Barbe

 

Les messes en images

 

Sainte Geneviève, patronne des gendarmes

 Bellac, le 23 novembre

 

Sainte Cécile, patronne des musiciens

 Bellac, le 24 novembre avec les enfants de la catéchèse

 

Sainte Barbe, patronne des sapeurs-pompiers

 Mézières-sur-Issoire, le 8 décembre

 

 Bellac, le 9 décembre