Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs 2019

Présentation des journées

de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs 

 

L’équipe PRTL (Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs) de la paroisse Notre-Dame-de-Lorette propose, pour la 7ème année consécutive, deux journées de découverte thématique du patrimoine de ses églises. Cette année, les circuits sont menés en collaboration avec les paroisses Saint-Martin-en-Basse-Marche et Saint-Pierre-Saint-Paul sur le thème "Des églises, témoins de temps de malheurs" 

En regardant certaines églises de ces 3 paroisses, on observe avec émotion les stigmates de temps de malheurs : guerres et épidémies. En effet, des églises on conservé des vestiges de fortifications : mâchicoulis, meurtrières, bretèches, échauguettes… Notre région a en effet souffert de la Guerre de Cent Ans et des Guerres de Religion.  Les populations, plongées dans le désarroi lors des passages de troupes, ont été contraintes à fortifier leur église pour se protéger pendant les alertes, mettre à l’abri les vivres et repousser les attaquants depuis le sanctuaire transformé en fortin. 

Ces guerres ont été la cause de misères : terres non cultivées, récoltes massacrées par le passage de troupes… Il s’en est suivi des famines et aussi des épidémies, notamment la redoutable peste apparue en 1356, pendant le Guerre de Cent Ans. En cinq ans, près de la moitié de la population européenne disparaît. Le phénomène restera cyclique dans notre région jusqu’au XVIIIe siècle. C’est alors que la population confie sa prière à des saints intercesseurs : la Vierge de Pitié, saint Antoine, saint Sébastien, saint Roch. Certaines de nos églises ont conservé des statues représentant ces saints personnages. 

Deux journées sont proposées : le mardi 30 juillet et le mardi 13 août. Le programme détaillé figure sur les affiches ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

Nouveau courriel

 

Merci de noter que la paroisse est désormais joignable

à l'adresse de messagerie suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mouvement Chrétien des Retraités

Rassemblement diocésain du MCR à Chauvigny

Le jeudi 23 mai 2019, une douzaine de personnes de notre paroisse participait au rassemblement annuel du Mouvement Chrétien des Retraités à Chauvigny dans la Vienne.

Nous débutions la matinée par la messe à l’église Notre-Dame située au pied de la cité médiévale. 80 personnes se retrouvaient autour du Père J. L. Montville, aumônier diocésain du MCR, qui présidait la célébration.

Dans son homélie, ce dernier nous rappelait l’Amour du Père pour les hommes :- « En effet le Christ nous révèle qu’il nous a aimés parce qu’il était aimé du Père, et cet amour pourrait rester loin de nos préoccupations, mais le Christ nous ramène à une réalité spirituelle. Nous sommes aimés tels que nous sommes par celui que nous appelons Notre Père. L’important est de se savoir aimé et cet amour est notre joie.»

Après un copieux repas pris en commun, une visite guidée dans la cité médiévale nous attendait à la collégiale St Pierre dont l’intérieur frappe par l’élévation des voûtes donnant au monument légèreté et lumière. Avec ses fresques semblables à celles de St Savin, toute la richesse est réunie dans le chœur. Les chapiteaux des colonnes sont mondialement connus. On y voit divers épisodes de la vie de Marie et de Jésus.

Avec un soleil radieux, notre visite se poursuivait à travers les venelles de la vielle ville, jusqu’aux vestiges de quatre châteaux dont Harcourt, le mieux conservé.

Sur la route du retour, nous découvrions une petite église entourée d’un cimetière d’origine mérovingienne comme l’attestent les sarcophages qui y sont conservés. Son intérêt majeur réside dans une abside accueillant d’exceptionnelles fresques carolingiennes. L’heure nous rappelant à l’ordre, il nous fallait rejoindre Bellac, heureux d’avoir partagé ces bons moments d’amitié.

Merci à Francis Tardif qui anime, très fidèle, nos rencontres le premier jeudi du mois à la salle paroissiale de Jolibois à Bellac et le deuxième mardi du mois à Mézières-sur-Issoire. Retraités, jeunes et moins jeunes, venez nous rejoindre !

Elisabeth Chavey

 


Pèlerinage Marial le 31 mai 2019

 

Avec Marie en Bas-Poitou

« La première en chemin, Marie, tu nous entraines » … sur nos chemins de Foi mais aussi sur nos chemins touristiques en ce dernier jour du mois qui t’est consacré. Dans la chapelle préromane de Saint Pierre les Eglises, tu nous attendais, représentée sur des fresques carolingiennes peintes entre 780 et 980. Nous t’avons retrouvée ensuite sur les chapiteaux du chœur de la collégiale romane de Saint Pierre de Chauvigny. Nous avons continué notre chemin (en car !) vers le monastère de la Puye, maison mère des Filles de la Croix, où nous attendaient les religieuses, heureuses de partager l’Eucharistie avec nous.

L’après-midi, l’abbaye de Saint Savin et ses 400 m² de peintures murales représentant des scènes de l’Ancien Testament, nous ont laissés admiratifs devant tant de beauté.

Sur le chemin du retour, nous n’avons pas manqué de cœur pour te chanter, Marie, notre joie et notre reconnaissance, pour cette belle journée où tu as été sans cesse présente à nos côtés.

Ariane Chauveau

 


 

 

 

Procession de La Lieue 2019

Ma première lieue !

Chaque année, le premier dimanche de Mai voit se déployer cette belle procession de La lieue, sur un parcours qui enveloppe l’est de la ville de Bellac, jusqu’à la chapelle de Lorette, pour revenir par les raidillons qui arpentent les contreforts sur lesquels l’église du bourg est bâtie. Une petite centaine de pèlerins s'est progressivement agrégée au cortège conduit par Notre-Dame-de-Lorette et Notre-Dame-de-Fatima.

J’ai aimé l’animation qui a porté notre cheminement, à partir des divers groupes, services et mouvements de notre paroisse, le recueillement et la joie des pèlerins. J’ai aimé la piété populaire exprimée par le fleurissement des croix, les signes de croix tracés par de nombreuses personnes aux fenêtres, au passage des deux Marie. J’ai aimé l’effort louable des porteurs, se relayant et intégrant quelques plus jeunes, soulevant les châssis pour qu’à l’entrée de l’Eglise tous puissent passer sous les deux statues, comme pour se placer humblement sous la protection de la Bonne Mère.

Le terme de la route s’est offert dans l’action de grâce par excellence qu’est l’eucharistie, avec, entre autres, l’accueil de demandes de baptême par plusieurs familles.

Eglise en marche… !

P. Bernard Vignéras