Pèlerinage paroissial au Portugal - 8 au 16 mai 2017

Huitième jour, 15 mai : Coimbra et Salamanque

Dernier jour de visite avant de regagner le Limousin.

L'université de Coimbra fait partie des plus vieilles universités d'Europe avec Bologne, Oxford et Salamanque. Coimbra est la ville universitaire la plus ancienne du Portugal.

 

Le groupe devant la Bibliothèque de l'Université de Coimbra

 

La maison aux Coquilles à Salamanque (fin XVème siècle), de style gothique

 

La cathédrale nouvelle de Salamanque (XVIème-XVIIIème), 

de styles gothique, renaissance et baroque

____________________________

Septième jour, 14 mai : Lisbonne

Après deux jours intenses auprès de Notre-Dame de Fatima, nous sommes arrivés dans la capitale du Portugal, Lisbonne. Cette ville a vu naître Saint Antoine, cher au coeur des limousins, qui est mort à Padoue. La vieille ville de Lisbonne, Alfama, recèle de merveilleux trésors que l'on découvre à pied dans les étroites rues de ce quartier.

 

Cathédrale de Lisbonne

Nous avons eu la grâce de célébrer dans l'église Saint Antoine à l'endroit même où le Saint est né. Nous avons ensuite visité le monastère des Hiéronymites avec ses 300 mètres de façades, la tour de Bélem et dégusté les fameux gâteux de la ville, les pasteis de Bélem.

 

 Monastère des Hiéronymites 

 

                                                             La Tour de Bélem

 

 

Après Lisbonne, nous avons repris la route vers Obidos pour visiter la ville et déguster la "Ginja" qui se mange avec la traditionnelle coupe en chocolat.

 

Demain matin visite de Coimbra avec sa célèbre bibliothèque et sa grande université. Puis nous amorcerons notre retour en Limousin.

_______________________________ 

Sixième jour, 13 mai : Notre-Dame de Fatima

Le réveil fut dur pour certains...même très dur... Effectivement, couchés à minuit et levés à 4h du matin, c'est presque une nuit blanche. Mais bon, c'est pour la bonne cause : la canonisation de François et Jacinthe MARTO par le Saint Père, le Pape François. Lorsque nous sommes arrivés à Fatima, le soleil ne s'était pas encore levé et pourtant l'esplanade commençait déjà à se remplir de pèlerins venus de 55 pays du monde.

Méditation du Rosaire en attendant le Saint Père et la procession de Notre-Dame de Fatima.

Journée emplie de prières, de joie et de bonheur. Souvenir inoubliable de ces deux journées aux côtés de centaines de milliers de pèlerins et de Saint François et Sainte Jacinthe MARTO. Prononçant la formule rituelle des canonisations, "nous déclarons et définissons comme Saints.... Francisco MARTO et Jacinta MARTO..." le Pape a été interrompu par les applaudissements soutenus de la foule, avant de reprendre (toujours selon la formule rituelle) "et nous les inscrivons au calendrier des saints, en établissant que, dans toute l'Eglise, ils soient pieusement honorés comme des saints. Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit".

L'esplanade se couvre de pèlerins    

 

         L'esplanade est bien remplie

    

Grâce d'avoir pu voir de près le Saint Père à son arrivée et à son départ

______________________________

Cinquième jour, 12 mai : Fatima

Ce jour restera gravé dans nos mémoires. Une certaine excitation régnait ce matin à l'approche du sanctuaire. Dans le car nous avons fait un Rosaire pour le Saint Père, notre nouvel évêque, les paroissiens de Notre-Dame-de-Lorette, nos familles et pour nous-mêmes. Arrivés à Fatima vers 9h, la place était déjà noire de monde. Messe à la chapelle des Apparitions après avoir fait un "passage" sur les tombeaux des trois pastouraux : François, Jacinthe et Lucie.

Quel recueillement!

Puis ce fut dans l'après-midi le Chemin de Croix au milieu des oliviers et des chênes verts. Là encore, grand moment d'émotions! A la suite du Chemin de Croix, nous sommes allés visiter la maison de Lucie et du futur Saint François Marto de Fatima.

Après quelques pas, nous étions sur l'avenue qui attendait le Pape François. Beaucoup de monde sur le bord de la route pour l'accueillir. Vers 19h, à deux pas de notre hôtel, une foule s'amassait pour attendre le Saint Père qui devait dîner à côté à la Maison de Notre-Dame du Mont-Carmel. Nous avons pu l'apercevoir. Quelle grâce!

Ce soir, nous sommes allés à la bénédiction des lumières présidée par notre Saint Père. Une foule immense l'attendait religieusement. Nous étions, presque, aux JMJ...

Puis le Saint Père est arrivé en papamobile. Nous étions juste sur le chemin et avons pu bénéficier de sa bénédiction.

Voilà maintenant les photos. Dans 4 h nous repartons pour la messe de canonisation de François et Jacinthe.

 

Arrivée au sanctuaire

 

                                                          Chapelle des Apparitions

 

Tombeau de Jacinthe et de Lucie 

                                                    

Tombeau de François MARTO

 

Chemin de Croix

                                                           Photo du groupe au 5ème jour

 

 

                                                                     Le Saint Père

 

_________________________________

Quatrième jour, 11 mai : Batalha, Nazaré, Alcobaço

Cette journée fut placée sous le signe des visites de monuments comme ce merveilleux monastère de Batalha dont la construction se situe au 14ème siècle (1385-1388). Inscrit au Patrimoine de l'UNESCO. Chef d'oeuvre de style gothique. Le cloître, quant à lui, est de style manuélien (du roi Manuel).

 

Monastère de Batalha                                                        Chapelle inachevée du monastère

Puis ce fut le départ pour Nazaré : ville de renommée mondiale pour ses compétitions de surf. La ville se situe à quelque 120 mètres au dessus de la mer. Vue sur l'immensité de l'océan. Tout en haut nous pouvons découvrir un joli point de vue et une spécificité : les femmes aux 7 jupons. Le Sitio est un lieu de pèlerinage depuis le XIIème siècle en l'honneur de Notre Dame de Nazaré.

 

Vue de Nazaré   

Bateaux de pêche à Nazaré                   

 

Après cette belle vue notre route continue vers Alcobaça  

     Monastère Cistercien d'Alcobaça



                                                             

 

 

 

 

                                                       Vue du cloître

_________________________________________

Troisième jour, le 10 mai : Porto

Deuxième ville du Portugal après Lisbonne. Porto est surtout connue pour son fameux vin, le Porto. Le matin la messe a été célébrée dans la belle cathédrale de Porto. Ville pittoresque, charmante, colorée. Visite de la gare de Porto avec ses Azulejos de la vie quotidienne.

Départ pour Porto

 

 

Devant la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Porto

                   

 

 

 

 

 Azulejos de la gare de Porto

 

 L'après-midi fut consacrée à la visite d'une cave avec dégustation de Porto

________________________________________________

Deuxième jour, le 9 mai : Bragança dans la Région Nord Est du Portugal

Après une nuit réparatrice, nos pèlerins se sont retrouvés ce matin au petit déjeuner à 7h30 avant de partir pour Bragança. A 9h la messe fut célébrée dans la cathédrale de cette ville. Cathédrale moderne avec de belles fresques que vous pouvez admirer ci-dessous! 

Ce soir nous sommes à Penafiel. Le parcours fut pittoresque (qui mérite d'être peint!) avec la vallée du fleuve Le Douro. Cette vallée a été classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Toute la région est bordée par des vignes merveilleuses.

Intérieur de la cathédrale de Bragança

 

   

 

 

 

 

     

 

 

 

 

                                       

 

 

 

Baptistère de la cathédrale

 

 Cathédrale de Brangança

   

    Petit café après le déjeuner 

 

Le groupe va bien et ce matin nous avons eu la joie de fêter l'anniversaire de Madeleine CHABROUX.

Demain, mercredi 10 mai, nous nous acheminerons vers la cathédrale de Porto puis visiterons une cave et dégusterons le précieux nectar.... 

 

___________________________________

 

1er jour de pèlerinage, le 8 mai

Premières photos des paroissiens partis en pèlerinage à Fatima....

 Photo du groupe devant la cathédrale de San Sébastian.

 

 

                    A San Sébastian. Vous pouvez apercevoir sur l'île le Sacré Coeur érigé. Cette première journée, ensoleillée, nous a permis de "faire corps", d'apprendre à nous connaître. La messe, dans la cathédrale du Bon Pasteur, fut chantée.

Bonne ambiance. 

Année Jubilaire

CLOTURE DE L'ANNEE JUBILAIRE

Belle unité de la paroisse aux 17 clochers

 

Réception à l'Hôtel de Ville de Bellac

Venu présider la clôture du Jubilé de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette, Son Eminence le Cardinal Poupard a tout d'abord rencontré les élus de Bellac, de la Communauté de Communes du Haut-Limousin, les élus départementaux et Madame le Sous-Préfet. Très attaché au monde rural, il a tenu à saluer l'engagement de tous ceux qui se mobilisent pour défendre ses intérêts et faire valoir ses atouts.

 

 

Découverte de la statuaire mariale de la paroisse

Visite de l'exposition organisée conjointement avec l'Office de Tourisme du Haut-Limousin, à l'occasion de l'Année Jubilaire : "Art et dévotions populaires en Haut-Limousin - Des Vierges témoins de l’Histoire".

 

Le Cardinal Poupard s'est vu présenter l'exposition qui a suscité son vif intérêt. Il lui a été précisé que le Jubilé de la reconstruction de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette de Bellac a mis à l’honneur une œuvre qui a survécu à toutes les vicissitudes de l’histoire : la Vierge à l’Enfant de l’affiche de l'exposition. Mais quelle église, quelle chapelle ne possède pas une ou plusieurs représentations de la Vierge ? C'est pourquoi, les 18 communes de la Communauté de Communes du Haut-Limousin, ainsi que la Commune de La-Croix-sur-Gartempe appartenant à la Paroisse Notre-Dame de Lorette, y sont représentées. Ont été principalement sélectionnées les œuvres classées, inscrites par les Monuments Historiques.

Son Eminence a effectivement constasté que toutes ces œuvres de la Vierge sont, à leur manière, les témoins d’événements de notre Histoire. Elles nous content l’Histoire d’un peuple, le peuple limousin. Elles nous conduisent à la rencontre de l’âme du peuple d nos campagnes qui a su avec sa naïveté exprimer des sentiments pétris d’humanité. Non seulement toutes ces images de la Vierge ont été, et sont toujours, des objets de dévotion, mais encore expriment-elles « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps » et de tous les temps. Elles parlent à tout homme, quelle que soit sa philosophie.

C'est la raison du grand succès de cette exposition qui est exceptionnellement prolongée jusqu'au 31 octobre 2015.

 

 

 

Chapelle Notre-Dame de Lorette : émotion et partage lors du dévoilement de la plaque commémorative

« Le 6 septembre 2015, au terme d’une année jubilaire, la Paroisse Notre-Dame-de-Lorette a commémoré le 150ème anniversaire de la reconstruction de cette Chapelle sous la Présidence de son Éminence le Cardinal Paul Poupard, Président émérite du Conseil Pontifical pour la Culture. »

 

 

 

Prière à Notre-Dame-de-Lorette

En marche avec Marie 

Marie, tu es dans le cœur de tous. Tu viens dans notre quotidien nous dire : "Faites tout ce qu'il vous dira". 

En cette fin d’année jubilaire, intercède pour nous afin que notre oui se renforce et nous enracine durablement dans la foi au " Christ, le Fils de Dieu", notre frère.

Tu nous as fait vivre une année de joie et de bienfaits, annoncée par le Seigneur. Reste avec nous dans "nos joies et nos espoirs, dans nos tristesses et nos angoisses" afin que, tournés vers toi, nous priions, avec toi, ton Fils bien aimé. 

Tu veilles sur les habitants de la paroisse et ton cœur de Mère ne cesse pas de les aimer. Tous les clochers, en cette année, ont mis leurs pas dans les tiens.

La première en chemin, Étoile du matin, tu nous as pris par la main et nous as conduits dans les bras de notre Mère l'Eglise. 

Notre-Dame-de-Lorette, bien-aimée et vénérée de tes enfants, donne-nous l'élan et le dynamisme pour annoncer aux hommes et aux femmes de notre temps, et plus particulièrement aux plus petits, aux exclus, aux "périphéries", la Bonne Nouvelle du Christ mort et ressuscité pour nous.

Tu as été la demeure de l'Unique Sauveur : qu'à ton exemple, notre cœur devienne la demeure du Sauveur. 

Notre-Dame-de-Lorette, prie pour nous!

Amen

 

 

Concert du Choeur de l'Armée Française de la Garde Républicaine : une première à Bellac

C'est une foule nombreuse qui se pressait à l'église Notre-Dame de l'Assomption de Bellac pour assister au concert inédit du Choeur de l'Armée Française de la Garde Républicaine qui ne s'était encore jamais produit dans la région. La beauté des chants, la richesse du répertoire ont fait l'unanimité d'un auditoire conquis. Une réelle élévation avant la messe de clôture.

 

Messe de clôture concélébrée : ferveur des chants et de la prière

La dernière célébration du Jubilé, la messe solennelle présidée par le Cardinal Poupard, concélébrée avec d'anciens prêtres de la paroisse a donné à toute la communauté rassemblée l'occasion d'exprimer son allégresse après une année de marche sur les pas de Marie. L'ensemble vocal et instrumental spécialement constitué a fait résonner les voûtes de l'église de cantiques repris par tous.

 

 

 

 

Si vous souhaitez consulter le Livret de la journée de clôture du Jubilé

cliquez ici pour le télécharger 

 

Ils ont vécu la clôture du Jubilé...Ils témoignent....

 

De retour au Vatican…..un message du Cardinal

« De retour à Rome, c’est pour moi une douce obligation de redire toute ma gratitude au cher Père Jean-Pierre Barrière pour son invitation à présider la clôture du Jubilé de la paroisse Notre-Dame-de-Lorette pour le 150ème anniversaire de la reconstruction de la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette, à Madame le Maire et au Conseil municipal de Bellac pour leur courtoise réception à l’Hôtel de Ville, et à tous les fidèles pour leur fervente participation à la mémorable cérémonie de bénédiction et de dévoilement de la Plaque commémorative de la célébration historique en la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette, victorieuse des outrages des ans et des intempéries ravageuses.

Je garde précieusement vivante dans l’esprit et bien chaude au cœur l’image de la belle liturgie de louange et d’intercession que nous avons intensément vécue sur cette colline inspirée, d’où le sanctuaire marial restauré étend sa maternelle protection sur la ville, le moment de chaleureuse convivialité vécue à l’Escadron de Gendarmerie, la beauté irradiante du mémorable Concert de la Garde Républicaine, et la Messe pontificale de clôture du Jubilé que j’ai eu la joie de présider dans un grand concours de fidèles et une ferveur partagée dans les chants et dans la prière.

 A tous et à chacun, je redis ma profonde communion dans la prière ».

  Cardinal Paul Poupard

Président Emérite du Conseil Pontifical de la culture

et du Conseil Pontifical pour le Dialogue interreligieux

 

Un membre du Comité Jubilaire

« C’est rassemblés sous un beau soleil  que paroissiens, autorités civiles et militaires se sont retrouvés devant la chapelle de Lorette ce dimanche 6 septembre à 11h pour une bénédiction ouvrant cette journée de clôture de jubilé. Les cloches de la petite chapelle sonnées à toute volée par les bras de nos sapeurs-pompiers volontaires de Bellac accueillaient avec joie le Cardinal Paul Poupard venu présider les différentes cérémonies.

Après avoir partagé la parole de Dieu au milieu des fidèles, le Cardinal Poupard a dévoilé une plaque commémorative à l’extérieur de la chapelle.

Après le dévoilement, le Cardinal s’est prêté de bonne grâce aux sollicitations diverses. Acceptant avec joie de poser pour une photo au milieu des enfants présents. Et c’est toujours au son des cloches que Le Cardinal a quitté le sanctuaire après un instant de recueillement dans le silence à l’intérieur de la chapelle.

Grace soit rendue à Marie de nous avoir fait vivre ce jubilé et bienheureux soient ceux et celles qui ont donné un peu, beaucoup de leur temps, de leur talent, pour que cette fête marque à jamais les esprits »

 

Sébastien Reix

 

 Un membre de l’Equipe Pastorale

« Le Jubilé est l’image de la construction d’une église. Des fondations déposées par nos anciens et leurs prêtres. Des pierres d’angles amoureusement placées pendant un an par les quatre personnes de l’équipe Jubilé. Des pierres de toutes formes, toutes tailles apportées par les bénévoles originaires de la totalité des communes de la paroisse. Des vitraux colorés offerts par un cardinal venu de Rome, un chœur de l’Armée Française, des élus, des gendarmes…Quelle est cette église ? C’est la grande paroisse Notre-Dame-de-Lorette ! »

  Nicole Raynaud

 

Un élu

« La présence exceptionnelle du Cardinal Poupard, le 1er concert du Chœur de l’Armée Française en Limousin, ont fait de cette journée un événement qui restera gravé dans nos mémoires »

Jean-Paul Barrière,

Maire de Bussière-Boffy et

Vice-Président de la Communauté de Communes du Haut-Limousin

 

 Une belle coopération

« C'est un grand honneur pour notre Office de Tourisme que d'avoir été associé à ce 150° anniversaire de la reconstruction de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette grâce à l’exposition des Vierges de nos églises réalisée avec les personnes de la Pastorale du Tourisme dont certaines sont aussi membres du Conseil d’Administration de notre association. 

Grand honneur d'avoir eu le privilège de recevoir dans nos murs Son Eminence  le Cardinal Paul Poupard pour une visite matinale. Notre invité de marque a montré un grand intérêt pour ce patrimoine religieux, témoin de l'expression populaire de la vision de la Vierge et de l'Enfant » 

Bernard Chevalier, Président de l’Office de Tourisme

 

Une passion : le patrimoine Bellachon

« Pour vivre, notre mémoire a besoin de signes, de repères. Les cérémonies du Jubilé de la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette ont contribué à souligner la place particulière que tient Lorette dans notre histoire. Ce jubilé vit la remarquable exposition sur la statuaire mariale des églises de notre contrée, en un ensemble impressionnant par sa sincérité. Ce fut l’apposition de la plaque commémorative par le Cardinal Poupard, nouveau jalon du destin de la chapelle. Ce fut aussi le concert du Chœur de l’Armée Française devant une foule nombreuse, émue par la beauté des chants. Nous nous rappellerons ainsi que la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette appartient à notre patrimoine. Au-delà de son élégante modestie, elle porte l’histoire des comportements humains, des grâces divines pour ceux qui croient. Le patrimoine n’est pas fait seulement de pierres, il est aussi dans la spiritualité »

 Jeanne-Marie Principaud, Présidente de Bellac Tourisme et Patrimoine

 

Il a accompagné le Cardinal durant son séjour

« Ce Jubilé m’a permis de passer des moments de bonheur avec un être de « lumière », aussi simple que généreux, qui n’a pas oublié qui il est et surtout d’où il vient. Avoir la capacité de mesurer le chemin parcouru avec autant de modestie et d’humilité est une faculté qui n’est donnée qu’aux personnes possédant des qualités humaines exceptionnelles. Son Eminence le Cardinal Poupard est un homme de cœur.

 Major Thierry Materkow , Gendarmerie mobile de Bellac

 

Une religieuse de l’Union Chrétienne de Saint Chaumond 

« D’origine vietnamienne, je suis entrée dans la Communauté de l’Union Chrétienne de Saint Chaumond car je souhaitais m’occuper d’enfants. Ma Supérieure Générale m’a envoyée en mission à l’Ecole Sainte-Marie de Bellac où j’aide les plus jeunes, notamment  dans l’apprentissage de la lecture. Invitée à la clôture du Jubilé, ma Supérieure a souhaité que je l’accompagne. Dévoilement de la plaque, concert, et messe concélébrée. J’ai admiré et prié avec et pour cette Eglise que je découvrais. Le Cardinal Poupard nous a bénies et à travers nous toute notre Congrégation. Quelle joie pour « mes premiers pas à Bellac »

Sœur Marie-Jacinthe

 

A la Direction de la chorale 

 «  C'est un événement exceptionnel qui a rassemblé des croyants, des non croyants, des musiciens, des chanteurs... Des gens heureux... Heureux et chanceux de partager et de donner le meilleur pour rendre cette journée aussi belle que possible ...je n'ai vu que des sourires et des yeux pétillants de bonheur. La présence du Cardinal Paul Poupard, une belle rencontre ... Le chœur de l'armée française, un concert magnifique  ...Une très belle aventure humaine ! »

Corinne Poirier

 

Un jeune prêtre 

« Chantez pour le Seigneur ! Alleluia ! Jouez pour le Seigneur ! Alleluia ! Vivez pour le Seigneur ! Alleuia !

Ce refrain que l'on chante souvent à Lourdes résume bien ce qui a été vécu ce dimanche 6 septembre, à l'occasion des 150 ans de la reconstruction de la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette de Bellac. 

Chanter et jouer pour le Seigneur ! Oui, l'église de Bellac était pleine pour écouter le Chœur de la Garde Républicaine. Un programme soigneusement établi, mêlant le classique aux sonorités plus contemporaines ; le tout avec des interprétations magistrales…Quelques minutes après, lors de la Messe solennelle présidée par Son Eminence le Cardinal Poupard, venu pour l'occasion, la chorale paroissiale et les instrumentistes ont su faire résonner les voûtes de l'ancienne église. Quelle belle ferveur ! Que d'émotions alors qu'une petite fille chantait pour l'action de grâce un cantique à Marie depuis la tribune !  Quelle joie de chanter Laudate Dominum rehaussé des jeux brillants de l'orgue et de la trompette, pour dire au Seigneur combien la paroisse est dans l'allégresse !   

Vivre pour le Seigneur ! Oui, assurément, le curé, l'équipe pastorale et les paroissiens de Notre-Dame-de-Lorette, souhaitent vivre pour le Seigneur. Cette paroisse, fière de son passé, et prenant appui sur lui, soutenue par la prière de Notre-Dame, avance donc résolument vers l'avenir pour dire, chanter et témoigner dans l'allégresse combien être chrétien rend heureux » 

 

Père André Vénitus

 

Des quatre coins de la paroisse 

« Une foule  immense converge vers l’Eglise. Pas de bousculade. Le silence se fait, une heure et demie de bonheur, un répertoire varié et des voix… la perfection, un moment unique. L’Eucharistie, une célébration grandiose dans la simplicité. Les 17 clochers sont représentés, c’est le peuple de Dieu en marche. L’homélie du Cardinal  Poupard, des mots simples qui vous font prendre conscience des difficultés à surmonter pour cheminer près du Seigneur. Ce dimanche de septembre,  Marie tu étais dans le cœur de tous »

Marie-Jo Roulland

 

«  Six septembre : jour très attendu depuis plusieurs mois. Le concert du Choeur de l'Armée Française était enthousiasmant. Puis la messe nous a portés vers la prière. Corine et Sébastien ont travaillé pour que nous puissions chanter à 4 voix. Le chant d'offertoire "vivre d'amour" chanté par un petit groupe était émouvant. Journée inoubliable »

Marie-Thérèse David

 

« A mes yeux, ce ne fut pas une "clôture" mais un commencement. C'était comme une graine qui germait ! Venez et voyez : certains invités, restés jusque-là sur le seuil, au « festin de Noces »…Messe magnifique, solennelle, chaleureuse... Foule recueillie... Chœur de l'Armée Française nous transportant au summum de son art...Chorale studieuse et harmonieuse à souhait... Ce fut un ravissement, une journée mémorable ! »

Odile Rebeyrat

 

« Dans ce monde si perturbé, la Messe célébrant la clôture de l'année jubilaire était une flamme remplie de joie et illuminant le noir. Un vrai témoignage de notre Foi. J’ai été très émue de me trouver ici parmi tous »

  Viviane Hale

 

« Quelle joie et quelle fierté aussi de recevoir dans notre paroisse le Choeur de l'Armée Française! C'était magnifique! La messe qui a suivi était belle et priante. Très touchée de la présence de Son Eminence le Cardinal Poupard. Je renouvelle mes félicitations les plus enthousiastes à l’équipe d’organisation de cette journée qui aura permis de tous nous réunir dans la joie et la prière ».

Agnès de Montbron

 

 

 


 

 

Concert inédit du Choeur de l'Armée Française

le 6 septembre 2015 

Eglise de Bellac

 

 

 Programme de la journée de clôture de l'Année Jubilaire 

 

 

A découvrir à l'Office de Tourisme du Haut-Limousin :

 

 Des Vierges du Haut-Limousin

témoins de l'Histoire d'un peuple

 

 

Cette exposition sera à découvrir ou redécouvrir au cours de son itinérance à travers l'intercommunalité du Haut-Limousin (s'adresser à l'Office de Tourisme pour connaître le programme)

  

  

Programme 2015 de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs

 

  

L’Année Jubilaire de la Paroisse, à l’occasion des 150 ans de la reconstruction de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette située à Bellac, nous a fait choisir de nous intéresser aux représentations de la Vierge dans notre Paroisse. Une petite équipe s’est chargée de l’inventaire photographique, de l’observation minutieuse des œuvres et de la recherche dans les archives et dans la bibliographie. 

Les 2 dates proposées pour cette journée de découverte intitulée : "Vierges de nos églises, trésor d’art et de foi" étaient le lundi 20 juillet et du lundi 10 août. 

Nous sommes allés à la rencontre des représentations de la Vierge de cinq églises autour du programme annoncé sur l’affiche ci-dessus. Notre équipe a présenté les œuvres en les replaçant dans leur contexte historique. Des diaporamas visionnés dans certaines églises du circuit ont permis des comparaisons avec des œuvres d’artistes connus de tous.  

 

 

 

Procession de la Lieue

Des baptisés qui expriment leur foi

 

En 1586, la Ligue mène la guerre contre le roi Henri III qu’elle accusait de concessions aux protestants. Il s’en suivit disettes et épidémies dans le pays bellachon, théâtre de dures opérations militaires. Pour implorer la Vierge devant tant de malheurs, on décida de sortir sa statue dans les rues de Bellac. C’est alors que tous les fléaux cessèrent…

 

Depuis, la tradition s’est conservée chaque année sous le nom de procession de la Lieue. Mais ne croyez pas que la Vierge d’aujourd’hui est celle de 1586 ! Une nouvelle statue, que les historiens de l’art appellent « Vierge à la cravate », a été sculptée en 1803 pour remplacer celle qui fut détruite à la Révolution.

Cette année, la procession prenait une importance particulière en raison de l’année Jubilaire de la reconstruction de la chapelle Notre-Dame de Lorette. Monseigneur Kalist, notre évêque, présidait la marche. Des paroissiens de Notre-Dame de Haute-Marche et leur curé, le Père Morin, étaient venus d’Aubusson pour se joindre à nous. La Communauté portugaise était aussi des nôtres avec Notre-Dame de Fatima. Au départ, le matin à 8 h 30, les visages exprimaient de l’inquiétude en scrutant le ciel menaçant ! Mais, la Vierge ne veillait-elle pas sur nous ? Non seulement la matinée se passa sans pluie, mais la montée à l’église Notre-Dame se fit sous un ciel clair !

 

Le thème de la procession reprenait l’exergue de l’année jubilaire applicable à Marie : « Voici la demeure de Dieu parmi les hommes » (Ap. 21,3). A chaque croix était lu un passage d’évangile évoquant le thème de la demeure. Des équipes de la paroisse avaient été invitées par le Père Barrière à rédiger une courte méditation pour chacun des textes choisis. Un grand merci à notre curé qui conduit les baptisés que nous sommes à plus de maturité spirituelle, en nous permettant d’exprimer notre foi à la communauté et même, en ce jour… à notre évêque !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le troubadour de la Foi

Jean-Claude Gianadda en concert à Bellac

 

Dans le cadre du Jubilé de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette, la paroisse a accueilli l’auteur-compositeur-interprète Jean-Claude Gianadda pour un concert unique, le 2 mai, dans l’église de Bellac.

Celui qui a renouvelé le chant liturgique avec un répertoire de 700 chansons originales, ce troubadour de la Foi, a entraîné une assistance enthousiaste et chantante dans le tourbillon des plus grands « tubes » de l’église catholique.

Trouver dans ma vie ta présence, Qu’il est formidable d’aimer, Chercher avec toi Marie…. L’église Notre-Dame résonnait de chants qui figurent parmi les plus entonnés des assemblées dominicales, repris avec une ferveur et une émotion palpables par un public conquis.

Depuis près de 40 ans, Jean-Claude Gianadda s’adresse à tous, il ne se cantonne pas au seul registre religieux. Aux hymnes à l’amour, la paix, la solidarité, s’ajoutent des morceaux dédiés aux grands thèmes de société, aux droits de l’homme, aux déshérités, aux persécutés…

Ainsi, avons-nous pu percevoir, comme tant d’autres avant nous, qu’à travers ses chansons, l’homme à la guitare 12 cordes s’efforce de révéler Celui qui le fait vivre.

 

 

 

Programme du mois de mai 2015

 

 

Samedi 2 mai à 20h

Veillée de prières « Chanter avec Marie » animée par l’auteur, compositeur et interprète Jean-Claude Gianadda, église de Bellac

 

 

Dimanche 3 mai à 8h30

Sous la présidence de Monseigneur Kalist, Evêque de Limoges, procession de La Lieue (départ devant l’Ecole Sainte-Marie), suivie de la messe à 11h en l’église de Bellac et d’un déjeuner à la salle paroissiale Jeanne d’Arc (s’inscrire auprès du presbytère de Bellac)

 

 

Dimanche 31 mai à 16h

Conférence de Monseigneur Perrier, Evêque émérite de Tarbes et Lourdes, « Marie et le Rosaire », en l’église de Mortemart, suivie de la célébration de clôture du mois de Marie

 

 

 

 

La chapelle Notre-Dame-de-Lorette en quelques images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Programme de l'année jubilaire de mai à août 2015

 

 

 

Les concerts du Jubilé

 

Les ensembles DIAPASON et BELLACOR se sont produits devant un public conquis et nombreux pour leurs concerts donnés à l’occasion du 150ème anniversaire de la reconstruction de la chapelle Notre-Dame de Lorette.

 

 « Concert de Noël » - 6 décembre 2014 – Eglise de Nouic

 

La chorale DIAPASON existe depuis 40 ans. Elle est aujourd’hui menée par Géraldine Souchaud-Kesch et a offert à l’auditoire un programme varié et éclectique, de Mozart à Purcell, en passant par des chants ukrainien et suédois, un negro spiritual, une mélodie juive avant les chants de Noël. L’accompagnement était assuré par Géraldine et Annette Pigeault au violon, Francis Tardif à la guitare et Paulette Reynaud à la vielle.

 

 

  

« Des chants et des larmes » - 15 février 2015 - Eglise de Bellac

 

Le chœur BELLACOR, chœur éphémère bellachon créé à l’occasion du centenaire de la Guerre 14-18, compte 12 chanteurs réunis sous la baguette de Guy Préveyraud. Accompagné au piano par Sébastien Reix et à l’accordéon par Guy Mallochet, il a interprété  son riche répertoire de chansons de la Grande Guerre sur le thème « Des chants et des larmes », de la Madelon à La Marseillaise, et entrecoupées de lectures d’émouvants échanges épistolaires des Poilus avec leurs familles.

 

 

 

Concert du Choeur Bellacor "Des chants et des larmes"

Eglise de Bellac - 15 février 2015 à 15h

Le chœur Bellacor est un chœur éphémère bellachon créé à l’occasion du centenaire de la Guerre 14-18. Guy Préveyraud, ancien directeur de l’harmonie de Bellac, a réuni sous sa baguette un chœur de 12 chanteurs avertis, répartis en 4 pupitres. Ce petit ensemble est accompagné au piano par Sébastien Reix et à l’accordéon par Guy Mallochet. Il interprète un répertoire issu de chansons de la grande guerre réharmonisées. 

Il s’est déjà produit à l’occasion du 14 Juillet et du 11 novembre 2014 à Bellac pour les cérémonies officielles en interprétant l’hymne national, ainsi qu’en août lors de la marche commémorative entre Magnac-Laval et Le Dorat. 

Le concert "Des chants et des larmes" en l'église de Bellac est organisé dans le cadre de la commémoration du 150ème anniver-saire de la reconstruction de la chapelle Notre-Dame de Lorette. Les chants seront entrecoupés de lectures de lettres de Poilus et un diaporama viendra agrémenter l'ensemble.

 

 

Paroles de prêtres 

Tout au long de l’année jubilaire, les anciens prêtres de notre paroisse témoignent.

 

Père Michel LATERAS

Bellac de 1990 à 1998

Bellac reste pour moi un "lieu source" dans ma vie de prêtre diocésain parce que c'est avec vous que j'ai mis en pratique ce que le séminaire m'a apporté comme formation théologique, biblique, ecclésiologique... C'est avec vous que j'ai préparé et vécu les différentes étapes liturgiques qui m'ont amené jusqu'à mon ordination presbytérale, un certain 13 juin 1993, au gymnase des Rochettes.

Je suis arrivé à Bellac, un jour du mois de septembre 1990, alors que les paysans manifestaient dans les rues. J'étais comme sur les traces du Père Roger Chausse qui a été curé à Dun-le-Palestel durant toute mon enfance et mon adolescence et qui reste pour moi une figure marquante de prêtre.

A mon arrivée dans cette région des Monts de Blond, j'étais accueilli par François Lehoux et par Jean Luc Puig qui m'ont accompagné, avec patience et fraternité, durant ces trois années où j'ai vécu au milieu de vous comme séminariste. Avec eux, j'ai découvert, pas après pas, ce que pouvait être la vie et le ministère d'un prêtre diocésain. Je n'oublie pas qu'à "cette époque-là" il y avait aussi des prêtres dans les communes des environs à Nouic, à Berneuil, à Saint-Bonnet-de-Bellac, à Blond.

Au bout d'une première année de stage, il fallait repartir au séminaire à Bordeaux pour un an mais ma voiture de l'époque a souvent fait le voyage entre Bordeaux et Bellac et il était parfois difficile de repartir le dimanche soir quand, par exemple, le pot au feu des fins de loto commençait à laisser échapper quelques bonnes odeurs !

Puis est venu le temps des ordinations... Ordination diaconale tout d'abord, à l'église de Bellac. Si je garde une image de cette ordination c'est celle d'une tribune remplie d'enfants et de jeunes qui ont repris avec beaucoup de joie ce chant : "Comme la marée qui monte, comme les étoiles dans la nuit, nous irons à la rencontre de ce qui bouge et qui luit. Déjà le vent nous appelle : voici les Terres Nouvelles" Et puis, quelques mois plus tard, mon ordination presbytérale dans un gymnase des Rochettes transformé en Eglise d'un jour, grâce à beaucoup de petites mains... Alors commençait pour moi cette grande aventure du ministère de prêtre au service de l'Eglise qui est à Limoges, en Creuse et en Haute Vienne, une Eglise aux couleurs de la vie.

Les souvenirs sont nombreux de ces premières années de mon ministère et c'est difficile de retenir l'un ou l'autre. Ce qui est sûr pour moi c'est que ces années passées à Bellac (huit en tout) ont marqué ma manière d'être prêtre aujourd'hui. Bien sûr, il y a tout d'abord tout ce temps donné au service des jeunes : de l'aumônerie 6° dans le préfabriqué du collège, au fond de la cour de récréation aux soirées de fêtes à l'Hermitage... Des camps et des week-end avec les Scouts de France au pélé à Lourdes ou aux J.M.J à Paris... Des messes des familles joyeuses et dynamiques aux temps de réflexion à la maison paroissiale de Jolibois.... Il y a aussi toutes les rencontres qui, petit à petit, m'ont fait découvrir comment être prêtre en cette fin de XX° siècle dans une Eglise en pleine évolution et changements.

Quand je repense à ces premières années de ministère, partagées avec François Lehoux puis avec Claude Chartier, c'est d'abord un sentiment profond de bonheur qui m'habite et 20 ans plus tard, c'est une grande action de grâce qui monte de mon cœur, un grand merci pour chacun de vous qui m'avez accompagné dans ces premiers pas. Je n'ai oublié aucun de ces visages qui ont été comme des bouts de pain pour me nourrir de Dieu.

Que Notre Dame de Lorette continue de veiller sur vous, chaque jour, comme une mère aimante et attentive à tous ses enfants !

 

Père Michel Latéras

 

Père Jean-Luc Puig

Bellac de 1984 à 1993

« En cette année 1984, venant de St Junien, franchissant les Monts de Blond, voici que s’ouvre pour moi un nouveau champ de mission entre Vincou et Gartempe.

A Bellac, c’est  d’abord la vie d’équipe avec le Père Roger Chausse, où nous avons vécu ensemble des moments riches de vie fraternelle, de Foi, de prière et d’engagements missionnaires à travers les différentes activités de la paroisse. J’ai aussi le souvenir de cette aventure entreprise pour la construction de la maison paroissiale de Jolibois. En Mai 1988, à la fin de la procession de la lieue, ce fut le décès brutal de Roger au pied de l’église, un évènement qui m’a beaucoup marqué et laissé un grand vide, toujours pas comblé…..

Il y a eu la joie d’accompagner dans leur formation à l’ordination sacerdotale Patrick Vignéras et Michel Latéras, deux fortes personnalités mais oh combiens enrichissantes et attachantes. Je pense aussi à toutes ces relations tissées autour du groupe des Scouts de France, du Mouvement Eucharistique des jeunes, de l’aumônerie, de la catéchèse et de la communauté des Sœurs de l’Union Chrétienne. En tout cela j’ai le souvenir de belles rencontres dans un climat familial et festif ! Puis il y a eu ce chemin parcouru avec le Père François Lehoux, où j’ai pu apprécier et partager ses grandes qualités humaines, intellectuelles et spirituelles.

En 1993 j’ai répondu à un appel à continuer de servir notre Église Diocésaine en Creuse. Une autre aventure commençait….Merci à Notre-Dame-de-Lorette et Joyeux anniversaire.  

Père Jean Luc Puig         

 

Abbé Etienne Meynier

Bellac de 1971 à 1984

Aux paroissiens de notre Dame de Lorette et plus particulièrement à celles et ceux de Bellac, Peyrat-de-Bellac, Blanzac et Saint Ouen. A tous ces jeunes, en particulier, qui aujourd’hui sont pour la plupart pères et mères de famille. J’arrivais chez vous, au 22 rue Ledru Rollin à l’âge de 29 ans et je quittais ce lieu bien spécial à 42 ans…

Je fus donc vicaire, tout ce temps, de Monsieur l’Archiprêtre Henri ROUGERIE qui me disait un jour vers la fin de son ministère : « Au fond nous avons fait une vraie équipe tous les deux ». Et c’était une réalité. Mon rôle essentiel fut donc de m’occuper des catéchismes et des jeunes. Les débuts ne furent certes pas toujours couronnés de succès, c’est le moins que je puisse vous dire. Puis vint le temps du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes) et de ce temps-là on en parle encore. Les camps d’été, très lourds en responsabilité ont laissé de profonds et merveilleux souvenirs chez beaucoup de participants ;nous avons pu bénéficier du prêt de terrains très intéressants ; deux fois, par exemple, à Saint Gervais, face au Mont-Blanc.

Je ne retiendrai, de tout ce temps, que deux évènements, deux parmi tant d’autres…

Le premier consiste dans cette fusion entre adultes pratiquants du samedi soir et ces jeunes qui participaient à l’Eucharistie en même temps que les enfants du catéchisme. Les discussions duraient parfois très longtemps sur la place de l’église après la messe. L’intérêt des adultes pour ce que vivaient ces jeunes était manifeste. L’intérêt mais aussi leur soutien ! Bon nombre d’autres jeunes ne participaient pas directement au mouvement : ils suivaient pourtant de près tout ce qui se vivait. Quand fut arrivée l’heure de vous quitter, un prêtre de passage me disait sur la place de l’église en voyant cette communauté paroissiale : « tu ne retrouveras pas cela ailleurs ». Et c’est bien vrai !

Le deuxième évènement fut l’ouverture du MEJ au National. Le MEJ est un mouvement d’Eglise. Tout ce vécu a été possible parce que des responsables, des prêtes venus d’ailleurs étaient intéressés par ce qui se passait à Bellac. Certains rencontrés dans des camps nationaux du mouvement venaient voir de près. Cela nous a permis de belles rencontres et de belles réussites. Dans les paroisses où nous nous rendions lors des camps d’été, nous avons rencontré de belles figures de prêtres. Ainsi en pensant à la matinée pénitentielle, à la fin d’une concélébration dominicale, je demandais à un aumônier de lycée parisien s’il voulait venir nous aider. Aussitôt le curé de St Gervais qui avait vécu le drame du Plateau d’Assy, éboulement terrible, me demandait : « combien voulez-vous de prêtres, cinq, six ? ». Plusieurs prêtres sont venus. Ce même curé me disait : « Dimanche prochain, veuillez animer la messe paroissiale, cela me permettra d’aller célébrer là où je ne vais que trop rarement ». Pas de bruit mais quel exemple sacerdotal. Certaines personnes vous marquent à jamais  et elles vous aident à mieux servir à votre tour. Merci à elles.

Je parlais, plus haut, de mouvement d’Eglise. Un sommet de la vie de ce groupe fut sans nul doute atteint à Lourdes. Nous y étions en pensant voir arriver le Pape Jean-Paul II. Mais il venait juste d’être victime de l’attentat que vous connaissez. Au milieu de 100 000 personnes nous avons pu écouter les paroles si profondes du Cardinal GANTIN ; paroles reprises dans notre réflexion de l’année suivante. Quelle admiration encore devant les lettres admirables dans leur présentation, leur contenu et la qualité de la langue française, lettres reçues de la nonciature à Paris en réponse à nos lettres envoyées au pape Jean-Paul II. Ces lettres sont sûrement conservées…Le grand Cardinal noir nous disait dans son homélie : « L’Eglise fait l’Eucharistie et l’Eucharistie fait l’Eglise ». Le Mouvement Eucharistique des Jeunes nous a bien permis d’être de cette Eglise. Nous pouvons rendre grâce à Dieu. Bon Jubile pour la paroisse.

Père Etienne Meynier

 

Père François Lehoux

Bellac de 1988 à 1996

« Beau pays, braves gens » C’est bien ce que j’ai découvert à mon arrivée à Bellac. Le nom même de la paroisse évoque la demeure de la Sainte Famille : « Le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous ».

En arrivant, j’ai découvert que la ville comportait trois niveaux : tout en bas, le Vincou, la rivière, puis à mi-côte, l’église et en haut le palais de justice. A mon arrivée, s’ouvrait la nouvelle maison paroissiale bien équipée pour l’accueil et bien située près de l’hôpital.

J’ai eu le plaisir de retrouver quelques hommes que j’avais connus au Service du Travail Obligatoire. Je suis arrivé le 1er octobre, étonné de voir l’église bien remplie pour la célébration du Rosaire et cela a duré tout le mois. Effectivement, j’avais changé de région !

Je profite de ce petit mot pour dire à quel point j’ai été heureux de mon séjour à Bellac. Les Bellachons ont toujours une place dans ma prière.

Père François Lehoux

 

Père Firmin Nsoki

Bellac de 2006 à 2007

La paroisse Notre-Dame-de-Lorette m’a accueilli en 2006. J’y ai exercé mon ministère comme vicaire pendant une année, année au cours de laquelle j’ai eu à accompagner aussi des jeunes du collège du Dorat et ceux du lycée professionnel.

Cette année fut pour moi celle d’une immersion dans le diocèse de Limoges, à Notre-Dame-de-Lorette en particulier, puisque je venais du Nord, où je finissais mes études. J’ai pu compter sur le soutien et la collaboration de nombreux paroissiens et paroissiennes, dont je ne saurais citer présentement les noms. Ce même esprit est celui qui a caractérisé notre vie et notre action pastorale, non seulement avec François Saumande, curé d’alors, mais aussi, avec les confrères des paroisses voisines. Aussi, nous arrivait-il souvent de partager des repas confraternels au Dorat ! Mais il n’y avait pas que ça ! La meilleure illustration de collaboration dans l’action pastorale inter- paroissiale était les préparations communes au sacrement du baptême. Ces instants furent de vrais moments d’expérience ecclésiale : rencontres humaines, partage du vécu, partage de la Parole, etc. Avec les jeunes et les moins jeunes, tout un monde à évangéliser aussi : préparation à la confirmation, avec des moments de vie en équipe autour d’un repas. Les célébrations avec eux étaient loin d’être tristes. Ils aimaient chanter et je pouvais les accompagner avec plaisir dans cet élan.

De Notre-Dame-de-Lorette, je garde le souvenir d’une communauté paroissiale où les fidèles prennent une part active à la vie et au dynamisme de celle-ci.

 Père Firmin Nsoki

 

 
Jubilé de la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette 
 
Saint-Sauveur à Bellac (1865-2015)
 
150ème anniversaire de sa reconstruction 
 
 
 
Le Synode diocésain de 1985 a choisi Notre-Dame-de-Lorette comme protectrice de notre grande paroisse et lui a donné son nom.
A l’occasion des 150 ans de la reconstruction de la Chapelle Notre-Dame-de-Lorette située à Saint-Sauveur, une année jubilaire va commémorer cet anniversaire, de septembre 2014 à septembre 2015.

Samedi 6 septembre, à 18 heures, 21 clochers d’églises ou chapelles de la paroisse Notre-Dame-de-Lorette carillonnent, invitant les habitants à prier avec Marie. Dimanche 7 septembre, au village de Saint-Sauveur de Bellac, des fidèles des 17 communes de la paroisse se rassemblent devant la chapelle Notre-Dame-de-Lorette pour une magnifique messe solennelle en plein air, concélébrée par le Père Barrière, curé de la paroisse et le Père Gouneau, curé de Saint-Martin-en-Basse-Marche. Pourquoi cette liesse ? La chapelle date de 1865... Dans un an, cela fera 150 ans, alors un Jubilé s’ouvre pour se réjouir avec Marie, en s’insérant dans la foule de chrétiens qui, par leur foi, ont écrit l’histoire de la paroisse.

Nous nous réjouirons, tout d’abord avec les habitants du village qui, aux alentours du VIIème siècle, bien avant que Bellac ne soit habité, ont mis leur foi dans le Christ en consacrant leur première église au Saint Sauveur. Nous penserons également aux femmes et aux hommes qui, en 1621, ont tenu à confier leurs souffrances et leurs joies à Marie, en édifiant une chapelle dédiée à Notre-Dame-de-Lorette. Et enfin nous penserons à ceux qui, relevant le défi des destructions et des abandons, mettront toute leur énergie à reconstruire cette chapelle, inaugurée le 9 septembre 1865. Et désormais, ce sont les croyants de dix-sept communes qui tournent leur regard vers Notre-Dame-de-Lorette, puisque depuis 1985, il y aura trente ans, le Synode diocésain l’a choisie comme protectrice de la Grande Paroisse.

Le transport de la demeure de la Vierge de Nazareth à Loretto en Italie, qui nous est conté de façon merveilleuse sur le tympan et sur le vitrail central de la chapelle, restera, tout au long de cette année, un très beau symbole. Cette maison est l’image du corps de la Vierge qui a porté charnellement le Fils de Dieu. En outre, tout au long de sa vie, elle a appris à porter spirituellement le Sauveur. La première en chemin, elle nous invite à faire de même. Et c’est alors que, poussés par ce Christ intérieur, nous pourrons être des témoins capables d’avoir l’audace de sortir à la rencontre de ceux qui sont loin, aux croisées des chemins, comme le dit le pape François.

« Marie, nous avons une confidence à te faire… A l’occasion de cette messe d’ouverture, des liens se sont tissés avec des personnes extérieures à la communauté chrétienne. Une grâce… Merci Marie ! »

 

Programme de l'année jubilaire

 

 

ANNEE JUBILAIRE 1865-2015

 

Marie, tu es dans le cœur de tous. Tu viens, dans notre quotidien nous dire :

" Faites tout ce qu'il vous dira".

En cette année jubilaire, intercède pour nous afin que notre oui se renforce et nous enracine durablement dans la foi au " Christ, le Fils de Dieu", notre frère.
Tu nous donnes de vivre une année de joie et de bienfaits, annoncée par le Seigneur.
Sois avec nous dans "nos joies et nos espoirs, dans nos tristesses et nos angoisses". Donne-nous de nous tourner vers toi etde prier, avec toi, ton Fils bien aimé.

Tu veilles sur les habitants de la paroisse et ton cœur de Mère ne cesse pas de les aimer.
Tous les clochers, en cette année, vont mettre leurs pas dans les tiens.
La première en chemin, Étoile du matin, tu viens nous prendre par la main et nous conduire dans les bras de notre Mère l'Eglise.

Notre-Dame-de-Lorette, bien-aimée et vénérée de tes enfants, donne-nous l'élan et le dynamisme pour annoncer aux hommes et aux femmes de notre temps, et plus particulièrement aux plus petits, aux exclus, aux "périphéries" la Bonne Nouvelle du Christ mort et ressuscité pour nous.

Tu as été la demeure de l'Unique Sauveur : qu'à ton exemple, notre cœur devienne la demeure du Sauveur.

Notre-Dame-de-Lorette, prie pour nous!

Amen

Faire dire une messe

Vous souhaitez qu'une messe soit célébrée à la mémoire d'un être cher, adressez-vous simplement au presbytère afin de la programmer et notez que le montant de l'offrande qui vous est demandée s'élève à 17 € depuis le 1er janvier 2014.