Le billet du mois

Terre ! Notre sœur, notre mère

Dimanche 1e novembre, fête de la Toussaint, nous célébrons cette « foule immense, que nul ne peut dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. » (Ap 7, 9). Ces hommes et ces femmes, qui se sont sentis frères et sœurs de tous en vivant l’Evangile, sont devenus de lumineux témoins du Christ. Certains d’entre eux ont été reconnus par l’Eglise comme saints. D’autres, tout aussi rayonnants, sont restés anonymes. Tous nous appellent à rentrer dans leur saint cortège.

Il est un saint, connu de tous : François d’Assise. Sa contemplation de la Création de Dieu l’a conduit à écrire « Loué sois-tu, mon Seigneur, par sœur notre mère Terre.... ». Se considérer frère ou soeur de la planète Terre, c’est renoncer à la dominer. Regarder la Terre comme notre mère, c’est refuser d’accaparer ses ressources ; c’est prendre soin de tous nos frères et sœurs en humanité privés des biens terrestres. Cette approche a conduit le pape François à écrire, il y a 5 ans, « Laudato si ». Cette encyclique qui s’adresse non aux seuls catholiques mais à toute l’humanité, a suscité un grand intérêt jusque dans les milieux qui ne partagent pas notre foi.

Afin que cette encyclique porte ses fruits, le pape nous invite en 2020-2021 à une année Laudato si. C’est pourquoi l’équipe pastorale a décidé de placer l’année sous le thème : « Terre ! Notre sœur, notre mère ». Les propositions de réflexion et d’engagement de chacun seront coordonnées à ce thème. Que la belle affiche illustrée par Francis Tardif, et apposée dans toutes les églises, nous rappelle notre devoir de sainteté vis à vis de la Terre et de nos frères et soeurs !

Nicole Raynaud